Je m'ennuie, je me fais chier, je m'emmerde

849 membres inscrits
Pourcentage de filles inscrites 34.7% Pourcentage de garçons inscrits 35.5% Pourcentage d'inscrits non définis 29.8%
9 en ligne, dont 2 inscrits


Pas encore inscrit ?

Derniers commentaires :

Contraste  Il y a 7h et 11min :
Sinon tu peux aussi copié coller mon précédent message ... Voir
Contraste  Il y a 7h et 13min :
Attends que des « garçons » te contactent ici, ... Voir
Contraste  Il y a 7h et 31min :
Tkt toi non plus t'attires pas notre intérêt frér. Je ... Voir
Contraste  Il y a 23h et 40min :
Grammaire d'un collégien étranger qui apprend le ... Voir
JeSuisQueDePassage  Le 08/08/2020 à 7h07 :
En tout cas je ne reviens plus ici. Merci pour tout bye. Voir

Stopennui et Jemennuie


Des origines jusqu'à aujourd'hui


Au tout début, il existait un site formidable nommé Stopennui.com, créé en décembre 2007 par Pierre A. Il mettait en relation les internautes qui s'ennuient en leur donnant accès mutuellement à leurs coordonnées pour qu'ils puissent discuter en privé.

En 2011, ce site a été repris par quelqu’un d’autre, qui a totalement changé son concept à partir de 2013 : le site était devenu une sorte de blog collectif sur Wordpress. Il y avait des pages de profil publiques et les messages ne permettaient plus d’obtenir de coordonnées directement, tout se faisait par MP et il y avait de nombreux bugs.

Le site s’est retrouvé peu à peu abandonné par son administrateur et en proie à des guerres d’ego entre certains membres, favorisées par les pages de profil et le côté “blog” qui incitait à s’afficher. Il était plus difficile d’y faire des rencontres comme avant et c’était surtout devenu un défouloir.

En 2015, quelqu’un a donc créé un autre site, Jemennuie.fr, pour revenir au concept de départ : la discussion entre personnes qui s’ennuient avec échange direct de coordonnées sur un site sobre et sans pages de profil publiques.

Ca fonctionnait bien. Dans la foulée, début 2016, l’administrateur de Stopennui.com a fini par fermer définitivement son site, tué à l’usure par l’absence de modération, les trolls et les apprentis hackers.

Hélas, Jemennuie.fr a changé : il s’est doté d’une messagerie interne qui incitait à des conversations online plus éphémères. Les contacts étaient aussi plus limités car chaque fois que quelqu'un voulait discuter avec un membre, il devait attendre que sa demande soit validée par ce dernier. Les deux devaient donc être en ligne au même moment, alors que beaucoup de gens s’inscrivaient, laissaient un message, et ne revenaient plus sur le site. Sur le premier Stopennui, on pouvait se retrouver en privé, peu importe qu’on soit connecté ou non sur le site, et on était incité à se parler davantage sur la durée.

En février 2019, l’administrateur de Jemennuie.fr a jeté l’éponge, déclarant sur son site que c’en était fini de Jemennuie.fr.

C’est dans ce contexte que Stopennui.net a été mis en ligne. Le soir même de la disparition de Jemennuie.fr, un stopennuiste nostalgique s’est dit que c’était l’occasion de faire revivre le concept d’origine : des messages d’ennui anonymes et si quelqu’un est intéressé, il obtient directement les coordonnées que l’auteur du message a accepté de partager. Seule une fonction “commentaires” a été ajoutée au concept du départ, pour éviter de polluer le fil général avec des réponses à un message, comme ça arrivait sur Jemennuie.fr. L’anonymat des messages d’ennui est préservé puisque le nom de leur auteur n’apparaît pas tant qu’on ne le contacte pas.

Juste après qu’une première version de ce site ait été mise en ligne (vers le 15 février), cependant, quelqu’un d’autre a annoncé qu’il reprendrait l’adresse jemennuie.fr pour porter un projet similaire et qu’il était en train de travailler sur une nouvelle version. Celle-ci verra le jour le 14 mars 2019.

Après avoir passé des années privé du concept d’origine, on aurait donc maintenant 2 sites qui veulent le faire revivre ? Ironie du sort… Mais, plus on est de fous, plus on rit ! Les deux sites auront chacun leur liberté et on peut penser qu’ils seront complémentaires ou qu’il seront une sécurité l’un pour l’autre : si l’un disparaît, il restera toujours au moins l’autre et cette fois nous pouvons être certain de l'essentiel : le concept d’origine de Stopennui ne disparaîtra plus !

Longue vie à ce concept qui nous incite à quitter nos préjugés pour discuter avec des gens de tous horizons, sans savoir sur qui on va tomber !



Stopennui - CGU - Contact