Je m'ennuie, je me fais chier, je m'emmerde

1336 membres inscrits
Pourcentage de filles inscrites 34.8% Pourcentage de garçons inscrits 36.4% Pourcentage d'inscrits non définis 28.8%
7 en ligne


Pas encore inscrit ?

Derniers commentaires :

Flyingturtle  Il y a 17h et 40min :
C'est étrange. Tu devrais consulter un médecin, ce ... Voir
BlBoy30  Il y a 18h et 2min :
Il fait 26 degrés et j'ai froid Voir
Flyingturtle  Il y a 23h et 53min :
Tu as vérifié si ton chauffage était bien en marche ... Voir
BlBoy30  Il y a 23h et 59min :
Il n'y a plus rien qui me chauffe Voir
Flyingturtle  Le 24/10/2021 à 16h55 :
Cher ami, Je compatis avec votre dépression et j'espère ... Voir

 Un garçon (25 ans) le 25/09/2021 à 20h28
Cours d'être soi

1. Ça doit être le jour le plus chaud de l'année. Je demande souvent au soleil qu'il chasse les nuages mais aujourd'hui j'aurais apprécié une conciliation entre le gros lumineux et les pleurnichards. On sort de la cantine avec les copains et c'est l'heure du premier cours de l'après-midi. C'est ce cours pendant lequel tous sont ramollis par la digestion. C'est paisible mais chacun fantasme un roupillon. Je suis malin et vais m'assoir loin des fenêtres. C-4PO peut commencer son cours de biologie. « Pour introduire le chapitre sur l'anatomie et la reproduction humaine je vais vous montrer un petit film documentaire. » nous émet notre professeur androïde. Thomassin se tourne vers moi avec des gros yeux et commence à pouffer. J'échoue dans ma retenue et le rejoins. Les rires ne dissimulent pas vraiment la gêne ambiante.

Le documentaire commence avant que les élèves puissent reprendre leur esprit. Les premières images apparaissent et mon embarras atteint de nouveaux sommets. Une femme et un homme tout à fait nus sont en train de le faire. Jusqu'ici on ne faisait qu'en chuchoter à la récré. Depuis la primaire et Titeuf, le guide du zizi sexuel, c'est la première fois que je vois le corps d'une femme. Et cette fois c'est d'une vraie. Camille est au premier rang et se retourne discrètement. Elle est déjà rougie par la confusion mais va encore davantage s'empourprer quand je vais croiser son regard. Alors que le malaise envahi la salle de classe, C-4PO laisse échapper des vapeurs rosâtres depuis ses articulations de robot. Alors que j'inhale cette douce fumée aux saveurs exotiques sucrées, l'atmosphère dans la classe vire à l'absurde. Mes camarades et moi sommes obsédés par les images obscènes qui défilent à l'écran. Ce n'est pas tant les va-et-vient violents de l'homme qui nous hypnotisent. Ni même la poitrine dansante de l'autre jolie créature. Nous fixons stupidement les visages déformés des deux protagonistes.
Contacté 2 fois. (Ne s'ennuie plus)
Une personne a compati.
Personne n'a encore aimé ça.0
ContrasteContraste le 25/09/2021 à 20h28
#1
Une passion qui m'était absolument inconnue semble les traverser, les transcender. Je ressens cette passion se propager dans tout mon corps. Porter mes vêtements est soudainement torture. J'hallucine Camille en train de se débarasser des siens. Est-ce que j'hallucine seulement ? Les élèves autour de moi n'existent plus. Je ne vois que l'écran et Camille. En fait c'est même Camille que je vois à l'écran. Je crois que je veux être le protagoniste. Je veux être le protagoniste. Les regards des acteurs semblent perdus dans un monde dont les plaisirs dépassent tout ce que je connais. Comme eux, je veux m'abandonner. J'abandonne et je m'écroule.

2. 25/06/2012. 14h00. Terminale 174. Cours de Biologie. Je m'installe rang 3 place 8. C-4PO débute son enseignement. Il nous partage un court documentaire. Deux humains copulent pour se reproduire. Je note scrupuleusement chaque détail en respectant une méthode de travail que j'espère rigoureuse. Les mouvements des deux animaux parviennent finalement à me répugner. Je me tourne vers Thomassin avec une moue significative de ce dégoût. Il dort déjà. Je le bouscule de coude : « Qu'est-ce que tu veux ? » s'énerve-t-il. « Tu vas encore te faire engueuler. Je veux pas que tu te fasses dégager. » Ouais ouais" grogne-t-il en enfouissant à nouveau son expression ennuyée entre ses bras croisés.
ContrasteContraste le 25/09/2021 à 20h29
#2
Je soupire et tente de concentrer mon attention sur le support du cours. Je manque de rendre les lasagnes de la cantine quand le mâle finit de remplir sa fonction. Notre professeur C-4PO reconnaît la difficulté d'étudier la pulsion instinctive animale mais nous encourage et précise l'importance de la démarche. Ça sera à l'examen. Je soupire une nouvelle fois et décide de terminer ma journée en me perdant à regarder par la fenêtre et à imaginer C-4PO en super-robot en train sauver le monde.




Stopennui - CGU - Contact